Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cercle de lecture - Eldorado par Laurent Gaudé

Ici sera tout notre travail sur le livre Eldorado dans le cadre de notre cours de français.

PV chapitre 4 et 5

Publié le 22 Mai 2016 par Alexia Barsi

Sophie F. : Président

Franck : Synthétiseur

Sophia : Eclaireur

Nada : Connecteur

Isabelle : Illustrateur

Alexia : Secrétaire

Sophie débute l'assemblé avec le synthétiseur (Article : Résumés des chapitres 4 et 5)

Sophie commente l'article en disant, je cite, : "Très bon résumé, il est complet", Sophia rajoute que les objets essentiels sont soulignés. Isabelle pense qu'il est bien et écrit et complet. Nada et Alexia approuve n'ayant rien à rajouter.

Sophie continue en demandant à l'éclaireuse de présenter son travail. (Article : Passages importants des chapitres 4 et 5)

Sophia présente d'abord un premier passage.

Sophie lui rappelle que l'un des commentaires "on pert quelque chose à chaque frontière" est sur un autre passage à la fin du chapitre. Et elle contredit le commentaire du rêve, elle pense que c'est seulement en fond et que ça n'aurait pas été ce qu'elle aurait relevé. Sophia et Sophie débattent et finalement Sophia approuve le commentaire de Sophie et cette dernière rajoute que c'est tout de même un bon passage.

Alexia pense que c'est un bon passage avec des commentaires cohérents, et elle met en valeur le lien avec le chapitre deux où les sentiments du protagoniste passe de "avec son frère" à "pour son frère".

Franck trouve les commentaires pertinent.

Nada approuve le tout avec Isabelle qui insiste sur le fait que ce c'est un bon passage.

Sophia passe donc au deuxième passage qu'elle a choisie.

Sophia explique son commentaire et Sophie trouve que c'est un bon passage et qu'il est bien commenté.

L'assemble approuve et s'auto congratule sur leur efficacité.

Sophie passe la parole au connecteur. (Article : Connecteur des chapitres 4 et 5)

Nada commente son choix.

Sophie approuve la connection avec la séparation.

Sophia est fascinée et trouve cette connection "cool". Franck rajoute le mot "original" à ce commentaire.

Isabelle et Alexia approuve joyeusement.

Sophie fait avancé les choses en passant à l'illustrateur. (Article : Illustration du chapitre 4)

Franck et Sophie trouve que l'illustration représente bien la situation.

Nada : C'est le moment où ils arrivent à la voiture.

Sophie montre à cela le passage dans le livre.

Sophie pose à présent ses questions.

Interprétation du titre du chapitre (Blessure de frontière)  : à quoi vous fait-il penser, sans penser au texte d'abord ?

Alexia : Si on fiat le lien avec le chapitre deux, les deux frères se font blesser. C'est une blessure physique.

Nada : Je pense plutôt émotionnelle.

Isabelle pense qu'elle est physique.

Franck pense que c'est émotionnelle selon les frontière, par rapport à ce que l'on pense ou ce que l'on ressent.

Sophia trouve que aussi que c'est émotionnelle. Et rajoute : "On ne devrait pas avoir de frontière." Nada approuve ce dernier commentaire.

Sophie trouve que la blessure est physique en reliant cela au mur de Berlin, "Quand on essaye de traverser, il y a un risque de mort."

Maintenant après avoir lu le texte

Franck : La blessure c'est le fait que son frère ne peut pas l'accompagner, ça semble facile mais il doit laisser sa principal motivation du voyage.

Tout le monde est d'accord avec lui.

Sophie rajoute un commentaire en relisant un passage du livre. (p. 91 : "Je me suis trompé […] blesse toute"

Les pensées du protagoniste évoluent le long du chapitre, de quelle manière?

Franck explique par mots clés : Sa volonté propre, content avec son frère, facile -> Tendu car il n'est plus avec son frère, décision du frère, volonté du frère.

Isabelle : Cela reste sa volonté propre, il y a juste les sentiments qui changent

Sophie est d'accord avec Franck mais trouve que quand même à la fin ça retourne vers sa volonté propre. Sophia approuve.

Nada pense que c'est simplement les éléments de motivation qui changent et Alexia approuve cela.

Décrivez/analysez par mots-clés l'état moral et physique du personnage dans les pages 88-89

Franck : Epuisé, se résout dans le sens qu'il sait ce doit faire, troublé

Sophie approuve et attend deux autres mots.

Sophia : Muet, sans opposition

Sophie approuve de nouveau en disant qu'elle attendait les mots épuisé et muet mais aussi un autre. Quand personne ne le trouve, elle le dit, "perdu" il se laisse faire.

Page 90, pourquoi s'appeler une ombre après la séparation avec son frère? (Interprétation + explication grâce au texte)

Alexia : Car il suit la volonté de son frère

Franck explique que pour lui c'est la rupture des rêves, il n'est plus que l'ombre de lui-même, il laisse une partie de lui-même derrière.

Sophia dit que c'est car personne ne peut attester de son existence.

Nada apprécie la question et l'accentuation du mot "ombre" depuis le chapitre 2.

Sophie explique son opinion : Une ombre ne peut pas vivre seul, elle n'a plus sa lumière (ici : son frère), comme pour la mère et son enfant. Ce n'est plus qu'une ombre.

Sophie donne des explications plus claires pour Sophia.

Dans ce chapitre, une expression revient assez régulièrement, laquelle?

Nada : Oublier

Sophie affirme qu'elle attendait "perdu" mais pense que les deux se rapprochent

Sophia : Vivre

Isabelle : Quitter

Sophie trouve que cela aussi se rapproche.

Franck : Frère, voler

Sophie approuve si c'est dans le sens partir, Franck acquiesce.

Sophia : Pourquoi

Sophie approuve et dit : Même simplement les interrogations en général.

Sophie : Je ne connais pas, inconnue

Franck complète : C'est pour montrer la peur de l'inconnue.

Sophie passe aux questions du professeur.

P. 89 observer la syntaxe des phrases et interprétez ce choix d'écriture

Sophie ressort les éléments suivant : pas de virgule, beaucoup de point, rythme saccadé et rapide.

Isabelle commente que c'est pour montrer l'épuisement du personnage. Nada complète : Sa respiration qui est saccadé.

Franck : Montre son hésitation et son épuisement

Sophia rajoute le mot stresse. Alexia approuve.

p. 104, 1er§ : de nombreuses phrases débutent par "on" : comment l'interprétez-vous?

Franck: C'est pour montrer le grand effectif des immigrants.

Si rajoute que c'est pour montrer le détachement de Piracci

L'assemblé approuve.

La femme du Vittoria n'est toujours pas réapparue à la moitié du livre. Quel est son rôle dans l'économie de l'histoire?

Sophie trouve que c'est pour introduire Piracci et son combat pour les immigrants.

Franck approuve et rajoute que cela construit aussi un mystère autour de cette femme : que lui est il arrivée?

Avez-vous remarqué des thèmes/mots qui reviennent d'un chapitre à l'autre?

Sophie exclame dès la fin de la question : ombre.

Franck vient compléter en parlant de frère et de l'inconnu.

Isabelle rajoute à cela le mot séparation.

Quels sont les éléments qui pour l'instant lien les deux fils narratifs entre eux?

Sophie pense que ça parle des migrants

Alexia rajoute : personnages solitaires.

Alors que Sophia ajoute : émigrants vs accueillant.

Comment interprétez-vous le choix de changer de situation d^énonciation entre les deux fils narratifs?

Franck : c'est le point de bue d'un personnage, on se plonge dans la vie d'un migrant.

Sophie pense que le "je" est là pour se plonger dans la vision d'un migrant et qu'il donne une vision d'ensemble.

Sophie continue l'assemblé avec le chapitre 5.

Franck lit le résumé et est satisfait de son travail.

Nada : Il ne dit pas qu'il a changé d'avis, il y a trop de détails mais il manque l'Eldorado.

Sophie pense aussi qu'il y a trop de détails inutile et qu'il manque des éléments importants.

Toute l'assemblé est d'accord.

Sophie remarque que l'assemblé pert de son entrain et lui redonne de l'énergie en l'encourageant.

Sophie passe maintenant à l'éclaireur. (Article: passages importants des chapitres 4 et 5)

Sophia lit son premier passage puis se justifie.

Sophie est en désaccord avec certains passages choisis et affirme qu'elle aurait prit le passages avec les frontières.

Franck trouve que c'est un choix étonnant mais affirme que la justification l'a aidé à mieux comprendre.

Nada aime le passage et apprécie les explications données. Le passage justifie les coups données au capitaine libyen.

Alexia ne l'aurait pas choisi car pour elle ce n'est pas un passage fort du texte, elle reprend des éléments du chapitres précédents.

Sophia se justifie et contrecarre.

Ayant un manque de temps considérable, Sophie fait avancé l'assemblé.

Sophia lit son deuxième passage.

Sophie pense que c'est un bon passage qui montre la tentation pour le commandant de s'impliquer personnellement en laissant son job de côté.

Alexia trouve que c'est un bon passage et elle pense la même chose que Sophie. Elle rajoute qu'à la place de l'autre passage elle aurait choisie un passage pour compléter celui-là.

Franck approuve en rajoutant que les émigrants se rendent vulnérables en partant. Cet avis est compléter par Sophie.

Sophia lit le dernier passage.

Franck trouve que ce passage est violent et qu'il montre la frustration de Piracci et sa haine.

Alexia pense que c'est le moment où il y a expulsion de sa frustration, une explosion.

Sophie passe à l'illustratrice.

Franck est déçu d'apprendre que l'image est prise d'internet ayant pensé qu'Isabelle l'avait dessiné elle-même mais trouve que l'image représente bien la violence du passage et la bagarre en elle-même.

Sophie est satisfaite de l'image.

Alexia pense que les explications sont claires et que l'image est bien choisi, il y a une rupture avec la nature de Piracci.

Sophia approuve.

Nada approuve et remarque que c'est un bon choix car il illustre un des passages sélectionnés.

Sophie passe à présent aux questions

​On nous dévoile un nouvel aspect de la vie de Piracci, le détachement. Réagissez et analysez, pouvez-vous vous identifier ne serait-ce qu'un peu?

Franck montre le passage dans sa cabine avec Sophia et Alexia.

Sophia : Il y a aussi quand il frappe la personne après tant d'année de travail.

Sophie répond elle aussi en relevant le passage page 95 : "Les hommes voient dans mon regard." Et ajoute que le mot ombre revient encore une fois.

Pensez-vous que Piracci a dépassé les bornes en frappant le libyen?

Franck et Isabelle pense que oui, car ce qu'il a fait n'entre pas dans le cadre de son travail, il doit incarner la loi.

Sophie : Oui si il dépasse les bornes de son travail mais cette action est humaine donc c'est okay, j'aurait fait pareil.

Nada et Sophia trouve ce que Sophie a dit justifié.

Alexia est neutre, elle ne peut pas se décider, l'action est justifié et en même temps non, cela dépend du point de vue.

Sophia et Sophie vont trop loin dans l'analyse.

Comme est décrit l'Eldorado dans ce chapitre? Qu'en pense Piracci?​

Franck cite les pages 101 à 102. Il dit que les migrants y croient mais qu'en fait pas, pour lui il ne veulent juste pas travailler. Il pense que Piracci trouve que l'homme à raison.

Sophie interrompt ensuite l'assemblé pour communiquer qu'il ne reste plus que cinq minutes et qu'il faudrait répondre par mot-clé pour aller plus vite.

Franck pense que Piracci est choqué et qu'il y repense.

Sophia: réflexion.

​Quel effet vous fait l'histoire du cimetière?

Isabelle et Alexia : Indifférente.

Nada : comique et bizarre.

Sophia : genre film.

Franck : étrange, on ne sait pas d'où il tombe.

Sophie : Je suis d'accord mais on n'accorde même plus de tombe aux autres, on est pas généreux jusqu'au bout.

Et c'est avec que l'assemblé ce conclu et Sophie remercia tout le monde pour leur participation.

Commenter cet article